Classe bilangue Anglais-Allemand

Les sections bilangues permettent de commencer une seconde langue dès la 6ème.

Le collège de Vauvert abrite deux sections bilangues : "Anglais-Occitan" et "Anglais-Allemand'.

 

Une classe bilangue dès la 6eme :

Attention, s’engager dans une classe bilangue anglais-allemand, c’est s’engager jusqu’en fin de 3ème.

Il s’agit d’un cursus de 4 ans : 2 h par semaine d'allemand en 6ème et 2 h 30 de la 5ème à la 3ème.

Les élèves sont répartis dans des classes différentes mais sont réunis pour les heures d'apprentissage de la 2nd langue vivante.

 

Pourquoi choisir l'Allemand ?

Apprendre et parler allemand, c’est accéder à une culture de longue tradition : Goethe, les frères Grimm (les contes), la légende de la Lorelei, Beethoven, Mozart…

Et à une culture tournée vers la modernité : les bonbons Haribos, les célèbres marques et industries : Dove, Volkswagen, Audi, Bosch, Laden, Siemens…

Apprendre l’allemand et l’anglais en même temps, c’est : progresser plus rapidement puisque ces deux langues sont d’origine germanique.

 

L’Allemand au collège :

Il s’agit d’apprendre à se « débrouiller » dans les situations du quotidien (se présenter, dire ce que l’on aime ou déteste, comment commander au restaurant, acheter dans un magasin,en 3ème parler des nouvelles techniques, de l’art, de voyages…). Travailler sur des thématiques comme le harcèlement, l’influence d’informations sur internet, connaître la culture cinématographique…

Apprendre l’allemand dès le collège, c’est aussi accéder:
En lycée : Aux classes ABIBAC (lycée A. Daudet de Nîmes) qui préparent au baccalauréat français et allemand et permettent aux bacheliers d’accéder aussi bien aux universités allemandes que françaises.
Des opportunités à l’université : coopérations pour les étudiants entre universités françaises et allemandes, programme ERASMUS (une année d’études en Allemagne ou en Autriche), possibilités de stages dans les entreprises allemandes...

L’allemand est un atout professionnel : des liens économiques entre les deux pays qui représentent plus d’un demi-million d’emplois. Un marché du travail qui recherche des professionnels maîtrisant l’allemand.

 

 

Tags: